Miscellanées2 Une Lutte

samedi 24 janvier 2015

Marc Chagall. 'Daphnis and Cloe' 1911
DAPHNIS & CHLOÈ  1911

Marc CHAGALL

Daphnis et Chloé est une symphonie Chorégraphique écrite par Maurice RAVEL entre 1909 et 1912
Commande de Serge Diaghilev.
L'argument du ballet est de Michel FORKINE et de Maurice RAVEL

Hommage de la communauté universitaire à Bernard MARIS





La communauté universitaire rend hommage à Bernard Maris, économiste, enseignant, écrivain et journaliste qui a été assassiné lors de l'attentat contre le journal « Charlie Hebdo », le 7 janvier dernier. Reconnu pour son art de la vulgarisation, l'ancien enseignant-chercheur était également connu du grand public pour ses interventions à la radio et à la télévision.
« Economiste brillant », « enseignant de talent », « humaniste érudit » : c'est par ces mots que Mireille Azzoug, directrice honoraire de l'Institut d'études européennes (IEE) de l'Université Paris 8 a qualifié celui qui a été pendant plus de 15 ans professeur d'Économie à l'IEE.
« Expliquer» tout « en faisant rire »Né en 1946, Bernard Maris est diplômé de Sciences Po Toulouse en 1968 et obtient par la suite un doctorat en sciences économiques à l'université de Toulouse 1 en 1975 avec une thèse intitulée « La distribution personnelle des revenus : une approche théorique dans le cadre de la croissance équilibrée ». En 1994, il devient professeur des universités à l'Institut d'études politiques de Toulouse, et en 1999, à l'Institut d'études européennes de l'Université Paris 8 où il dirige pendant un temps le doctorat d'études européennes et le Centre d'études des mutations de l'Europe. « Sans notes, au seul moyen de ses connaissances encyclopédiques, et de son talent oratoire consacré par les médias audiovisuels, Bernard Maris captivait son auditoire et façonnait des citoyens en créant les conditions de la permanence de l'esprit critique », comme le dit Jean-Marc Benammar, professeur associé à l'Université Paris 8 sur la page dédiée de l'université Paris 8. Et Gilles Raveaud, professeur à l'IEE, d'ajouter : « en tant qu'enseignant, il possédait avec brio ce qui est peut-être la qualité la plus importante : la capacité de surprendre, de provoquer, mais aussi et surtout d'expliquer, de décortiquer, et... de faire rire ».
Un « esprit libre et talentueux »Oncle Bernard, pour reprendre le pseudonyme qu'il utilisait pour signer sa chronique économique dans « Charlie Hebdo », aimait manier le verbe autant que les idées. Grand admirateur de l'économiste anglais John Keynes, Bernard Maris prenait le contre-pied des théories capitalistes en mettant en avant l'illusion des bienfaits de la concurrence et de la compétition et aimait à rappeler que la valeur de l'économie peut naître aussi du désintéressement, du plaisir et de l'inutile. « C'est un esprit libre et talentueux que nous perdons aujourd'hui, en plus d'un délicieux collègue », a indiqué Jean-Marc Benammar.
Danielle Tartakowsky, présidente de l'université Paris 8, a quant à elle indiqué qu'« en [sa] personne, c'est la liberté d'expression, le rire libérateur et la démocratie qu'on a tenté de mettre à mort ». [...] « Il est de notre responsabilité de nous dresser contre ceux qui entendent étouffer la raison, l'intelligence et tous les fondements du vivre ensemble », a-t-elle ajouté.
J'écris simplement en tant que simple spectateur de l'excellente émission :C'dans l'air.
Bernard Maris participait souvent à cette émission et il savait nous diriger vers la vérité des propos tenus par
les différents protagonistes. Nous garderons en mémoire ces qualités jusqu'à nos derniers moments.

Christian & Catie CAZALS



jeudi 22 janvier 2015

Gomorra est le nom italien pour la ville biblique de Gomorrhe.
Gomorra peut faire référence à :
  • Gomorra. Dans l'empire de la Camorra (Gomorra. Viaggio nell'impero economico e nel sogno di dominio della camorra), un livre de Roberto Saviano publié en 2006 sur la mafia de la Camorra
GOMORRA

MAINTENIR les CHEMINS DE TRAVERSE

maintenir les chemins de traverse
c’est maintenir le cap du navigateur
aller du pas de promenade
et bientôt se retrouver

                                près des sources
                                les lieux mystérieux des angelots
                               des lutins, des farfadets,
                              

parfois une roche et un gnome crapoussin bondit.

une salamandre glisse parmi l’herbage
le chant de la grenouille
accompagne le rythme de notre marche.

c’est une danse somptueuse
Ajouter une légende

mercredi 21 janvier 2015

Une lutte en moi.

La muse qui sommeille et surveille mes écrits
elle dont les agissements
sont au cœur de mes pensées
ne me laisse pas en paix.

La lyre
tenue à bout de bras
est l’instrument de ses connaissances qu’elle dispense en poussière étoilée
sur mon visage et dans mon cœur.

Je sens un voile lumineux.

c’est une longue caresse
et le cœur fatigué

se déplie et chante. 



mardi 20 janvier 2015

KATEB YACINE. NEDJMA

Résumé.

Ce roman raconte l'histoire de quatre jeunes hommes (Mustapha, Lakhdar, Rachid, Mourad) dans l'Algérie coloniale qui tombent amoureux de Nedjma, fille d'un Algérien et d'une Française. Ce roman s'inscrit dans un univers mythique : celui de Keblout, chef d'une tribu dont descendent les principaux protagonistes ; d'inclure des éléments pastoraux qui peuvent être familiers à la fois aux lecteurs européens et algériens ; et enfin, tout en empruntant la forme romanesque et le français à la culture du colon, cette forme est modifiée selon un rythme propre à l'Algérie.
Nedjma a été écrit au café Nejma à Constantine en Algér par l'auteur de roman KATEB  YACINE.

DOMAINE PUBLIC / Accés d'Euphorie

A gauche en haut : «le Cri» (1893) de Munch. En bas : des robes de Paul Poiret par Paul iribe (1908). Au centre : Une photo de l'émir de Boukhara par Sergueï Prokoudine-Gorski (1911). A droite en haut : «Etude» (1920) de Georges-Louis Arlaud. En bas : pris en 2014 par un macaque à crête d'Indonésie, ce selfie est dans le domaine public car le droit d'auteur ne s'applique pas aux non-humains.


Émir de Boukhara par Sergueiprokoudine GORSKI  

Philosophie Simple


UN GRAND MERCI A GIGI  BILL

lundi 19 janvier 2015

AUTEURS CHRONIQUÉS
Anna AKHMATOVA • Jan BAETENS • Ana BECCIU • Philippe BECK • Didier BOURDA • Tieri BRIET • Joseph BRODSKY • William BURROUGHS • Anne CALAS • Fabrice CARAVACA • Thomas CHAPELON • Gilles CLÉMENT • Marcel COHEN • Michel COLLOT • Sylvain COURTOUX • Arthur CRAVAN • Lucien D’AZAY • Elke DE RIJCKE • Marc DÉCIMO • Jean-Charles DEPAULE • Régine DÉTAMBEL • Georges DIDI-HUBERMAN • Christophe FIAT • Emmanuel FOURNIER • Roger GILBERT-LECOMTE • Jean-Louis GIOVANNONI • Pierre GUYOTAT • Gil JOUANARD • James JOYCE • Sarah KÉRYNA • Abbas KIAROSTAMI • Jean-René LADMIRAL • Dominique LAPORTE • Jean-Luc LAVRILLE • Yves LECLAIR • Frédérique LOUTZ • Mina LOY • Claire MALROUX • Dominique PAÏNI • Alain PAIRE • Pier Paolo PASOLINI • Charles PENNEQUIN • Véronique PITTOLO • Fabienne RAPHOZ • Amelia ROSSELLI • Jacques ROUBAUD • Jean-Luc SARRÉ • Jacques SOJCHER • Ernst STADLER • Italo SVEVO • Esther TELLERMANN • Patrick WATTEAU • Antoine WAUTERS • Yannis YOULOUNTAS • Frank ZAPPA
Ainsi que les ouvrages collectifs Faits divers surréalistes et L’illisibilité en questions.

REVUES CHRONIQUÉS
‘ ‘ ‘ Le Cahier du Refuge ’ ’ ’ • Contre-allées • Pessoa Revista de ideas • Europe • If • La tête et les cornes • L'Infini • L’Intranquille

CHRONIQUEURS

Nadine AGOSTINI • Mathilde AZZOPARDI • Stéphane BAQUEY • Jean-Pierre BOBILLOT • Jean-Jacques BRETOU • Claude CHAMBARD • Patrice CORBIN • Alain CRESSAN • Jacques DEMARCQ • Philippe DI MEO • Jérôme DUWA • Étienne FAURE • Claude FAVRE • Sébastien GOFFINET • Sébastien HOËT • Emmanuèle JAWAD • Gérard-Georges LEMAIRE • Anne MALAPRADE • Michel MÉNACHÉ • Lorenzo MENOUD • Christophe MESCOLINI • Emmanuelle PIREYRE • Colette TRON • Catherine WEINZAEPFLEN • Franck C. YEZNIKIAN