Miscellanées2 Une Lutte

samedi 29 novembre 2014

UNE ÉTREINTE

Il faut que la mort m'étreigne
Et chante la douleur.
Il faut qu'elle parcoure les champs d'avoine,
passe sa main calleuse dans le brun de ta chevelure.
Il faut que la mort se perde
au profond de ton visage d'enfant.
Se perde à nouveau dans ta chevelure
soyeuse et bouclée, luisante, du soleil africain.
Moment vespéral lune montante,
soyons un couple de feu et de chants rauques.
Enchantons le défilement des roches du désert.
Thanatos m'emportera.

Tu resteras sur la berge du fleuve.

ANGELUS DIABOLI


Les fleurs noires ne s’ouvrent pas

*


Toutes les femmes sont teintes du sang des roses



X

THÉO LÉSOUALC'H

De celui qui brandit l’arc.
Qui détruit le péché.

De celui qui a trois yeux
et dont la demeure est sur le mont Kailasa.

Dans Klim il y a le goût sacré
de la semence de Shiva,
le hurlement de douleur et de plaisir
de Parvati,
celle qui s’enivre de vin et de sang
et s’ouvre jusqu’au ventre
pour recevoir Shiva
plus fou que dieu.




Plus dieu

jeudi 27 novembre 2014

mercredi 26 novembre 2014

ÉROTISME DES DIVINITÉS INDIENNES



Dans la conception hindoue, l'extase érotique est l'image de l'union mystique, de la volupté infinie de l'âme individuelle qui s'unit à l'âme universelle. D'après la Chhandogya Upanishad " de même que, dans l'étreinte de celle qu'il aime, un homme oublie le monde entier, tout ce qui existe en lui-même est en dehors; de même, dans l'union avec l'être omniscient, on ne connait plus rien, ni au dedans, ni au dehors." C'est le message que nous répètent indéfiniment les sculptures érotiques des temples.




Erotisme de l'Inde

mardi 25 novembre 2014

CRIME EN HAUTE MER/ CORPS GISANT Á MYKONOS.



L'écume blanche immaculée
et les filaments de bave jaune irisés de larmes sanguinolentes le corps sans vie de la rose échouée,
lacérée, ouverte dans l'acharnement amoureux,
suppliciée en haute mer,
écartèlement des membres abandonnés,
plaques violacées tissus martyrisés senteurs des algues marines dispersées.
Les pétales dispersés sont les ailes d'un ange sombre.
Une étrange musique sur le rythme du ressac le sang mêlé au liquide nacré des jouissances antérieures.
Le soleil inonde la plage, illumine la rose flétrie.


Crime en haute mer



©christian cazals

lundi 24 novembre 2014

Claudia TRIOZZI

Claudia Triozzi, Avanti Tutta..., 2014. Danse contemporaie<br><br>Courtesy Ménagerie de verre © Olivier Charlot
Claudia TRIOZZI




Claudia Triozzi, Avanti Tutta..., 2014. Danse contemporaie<br><br>Courtesy Ménagerie de verre © Olivier Charlot
Claudia TriozziLes Inaccoutumés. Avanti Tutta, 30 ans dans un an et tant pis pour ceux qui sont fatigués11 déc.-13 déc. 2014Première le 11 déc. 2014
Paris 11e. Ménagerie de verre
Pour cette création, Claudia Triozzi, chorégraphe en résidence à la Ménagerie de verre, présente une pièce sur le travail au féminin, audacieuse et singulière, qui rompt, comme souvent chez la danseuse, avec les codes de la représentation, du corps dansé et de la scène.